Un tunnel relie Londres et New York grâce à un téléscope géant

La dernière œuvre d’art du britannique Paul Saint-Georges connecte New York à Londres.

Depuis vendredi, les capitales américaines et britanniques sont unies par le biais d’un « télectroscope », dernière œuvre de Paul Saint-Georges. Jusqu’au 15 juin, une liaison vidéo à haute définition permet aux populations de surpasser l’Océan Atlantique afin de voir et d’être vu en temps réel par leurs voisins. La conversation se fait au feutre, sur des écriteaux que les adeptes se brandissent à tour de rôle. Sous le pont américain de Brooklyn, l’attraction est gratuite, mais elle coûte 1 livre près du Tower Bridge de Londres.

Le rêve devient réel pour le créateur : “Il y a des tunnels sous Paris, sous Londres, je veux que les gens croient que le tunnel existe”. Paul Saint-Georges continue la description en définissant son projet comme ” un jeu plein d’imprévu et de rêve, notamment grâce à l’absence de son, et aussi parce qu’il y a des acteurs des deux côtés”.

Un artiste plongé dans le rêve

“Ma prochaine œuvre aura un rapport avec ‘La machine à explorer le temps’ de Wells” explique, sans donner plus de détails, l’artiste de 53 ans. “Je veux travailler sur ces idées géniales qui n’ont pas été réalisées, parfois pour des raisons absurdes, et qui auraient tout changé si elles l’avaient été” a-t-il ajouté.

Fasciné par des croquis dessinés par un arrière-grand-père découvert tardivement, il veut continuer à réaliser des chimères nées de l’imagination d’auteurs de science-fiction comme Jules Verne ou H.G. Wells.

Leave a Reply

CAPTCHA image