Archive for mai, 2008

Vacance virtuel en Australie

Vendredi, mai 30th, 2008

Si vous avez besoin de vacances mais manquez de temps ou d’argent, sachez que désormais vous pouvez faire le tour de l’Australie en 30 minutes. Virtuel, bien sûr.

Deux artistes australiens ont présenté cette semaine à Melbourne, dans le cadre du Next Wave festival, la performance “Holiday”, véritable programme de “vacances virtuelles”, qui, pour 10 dollars australiens (6,16 euros), permet de faire étape dans les différents sites touristiques incontournables du pays.

Douze candidats au voyage peuvent embarquer en même temps pour participer à cette expérience multisensorielle qui sollicite, en plus de la vue, le toucher et l’odorat.

Tout débute comme pour un voyage “classique”: formalités d’embarquement, contrôle de sécurité… mais avant de s’installer dans leur siège d’avion, les participants doivent retirer leurs chaussures.

Les quatre membres de la distribution jouent le rôle du personnel de bord, présentent les consignes de sécurité et distribuant aux “passagers” les lunettes vidéo qui leur permettront de se projeter dans des destinations virtuelles comme le Harbour Bridge de Sydney en plein milieu du bush, une plage de sable fin située dans l’arrière-pays ou encore une forêt pluviale tropicale dans un casino.

“Quand le voyageur marche dans le sable, les accompagnateurs parsèment des grains de sable sur ses pieds et pulvérisent de l’eau autour (pour imiter les embruns)”, a expliqué Lara Thoms, l’une des deux artistes à l’origine de ce projet.

A bord, chaque participant se voit également proposer un repas, les emballages des aliments étant parfumés de façon à correspondre aux images diffusées, avec par exemple une odeur d’eucalyptus lors de la promenade dans le bush ou un parfum de crème solaire pour la balade sur la plage.

Pour Lara Thoms, cette tentative de “smell-o-vision” (ou odoro-vision) permet à beaucoup de gens de véritablement se plonger dans ce voyage virtuel.

Une japonaise dans le placard

Vendredi, mai 30th, 2008

Un Japonais, qui s’étonnait de voir des provisions disparaître de sa cuisine et avait installé une caméra cachée chez lui, a constaté qu’une inconnue vivait clandestinement dans un placard qu’il n’utilisait pas, rapportent les médias nippons.

L’homme, qui vit à Fukuoka sur l’île de Kyushu, a prévenu la police mercredi dernier après avoir visionné des images de la caméra cachée montrant une intruse évoluant chez lui alors qu’il était de sortie, écrit le journal Asahi sur son site internet.

Les policiers se sont rendus sur place et ont découvert une femme de 58 ans, qui vivait cachée dans un grand placard, où elle avait déployé un petit matelas et avait quelques effets personnels, dont des bouteilles en plastique, écrit l’Asahi.

Selon la police, elle avait dû s’installer là voici plusieurs mois déjà.

“Je n’avais aucun autre endroit où vivre”, écrit le tabloïd Nikkan Sports, qui cite la femme.

Un tunnel relie Londres et New York grâce à un téléscope géant

Mercredi, mai 28th, 2008

La dernière œuvre d’art du britannique Paul Saint-Georges connecte New York à Londres.

Depuis vendredi, les capitales américaines et britanniques sont unies par le biais d’un « télectroscope », dernière œuvre de Paul Saint-Georges. Jusqu’au 15 juin, une liaison vidéo à haute définition permet aux populations de surpasser l’Océan Atlantique afin de voir et d’être vu en temps réel par leurs voisins. La conversation se fait au feutre, sur des écriteaux que les adeptes se brandissent à tour de rôle. Sous le pont américain de Brooklyn, l’attraction est gratuite, mais elle coûte 1 livre près du Tower Bridge de Londres.

Le rêve devient réel pour le créateur : “Il y a des tunnels sous Paris, sous Londres, je veux que les gens croient que le tunnel existe”. Paul Saint-Georges continue la description en définissant son projet comme ” un jeu plein d’imprévu et de rêve, notamment grâce à l’absence de son, et aussi parce qu’il y a des acteurs des deux côtés”.

Un artiste plongé dans le rêve

“Ma prochaine œuvre aura un rapport avec ‘La machine à explorer le temps’ de Wells” explique, sans donner plus de détails, l’artiste de 53 ans. “Je veux travailler sur ces idées géniales qui n’ont pas été réalisées, parfois pour des raisons absurdes, et qui auraient tout changé si elles l’avaient été” a-t-il ajouté.

Fasciné par des croquis dessinés par un arrière-grand-père découvert tardivement, il veut continuer à réaliser des chimères nées de l’imagination d’auteurs de science-fiction comme Jules Verne ou H.G. Wells.

Le chien douanier japonais rate son test et le passager part avec du cannabis

Lundi, mai 26th, 2008

Un passager débarquant à l’aéroport de Narita, près de Tokyo, a récupéré à son insu sa valise garnie d’une savonnette de cannabis, qu’un chien renifleur a été incapable de retrouver lors d’un test organisé par les douaniers japonais.

La drogue avait été placée dans une boîte en métal enveloppée dans du papier journal et dissimulée dans la poche d’une valise noire, choisie au hasard parmi les bagages de passagers débarquant d’un vol international.

“Le chien n’a pas pu la retrouver et le douanier a oublié dans quel bagage il l’avait mis”, a déclaré une porte-parole du bureau des douanes.

La savonnette de cannabis, de 142 grammes, a une valeur marchande d’un million de yens (6.150 euros).

“Si par hasard un passager la retrouve dans son bagage, nous lui demandons de nous la rapporter”, a ajouté la porte-parole.

Le douanier gaffeur a déclaré qu’il savait qu’utiliser des sacs de passagers pour ce genre de test est strictement interdit, mais qu’il l’avait fait pour “améliorer les capacités du chien renifleur”.

Il a été réprimandé par le chef des douanes de l’aéroport de Narita qui a présenté ses “excuses les plus sincères” pour l’incident.

Le Japon interdit toutes les drogues, dures ou douces, condamnant même à la prison des personnes arrêtées avec de petites quantités de cannabis.

Le corrigé d’un examen imprimé par erreur au verso du sujet

Vendredi, mai 23rd, 2008

LONDRES (Reuters) - Découvrir les réponses à un examen au verso du sujet : ce rêve de tout étudiant s’est réalisé en Angleterre.

Douze mille adolescents ont eu cette chance la semaine dernière lors de l’épreuve de musique du GSCE, l’équivalent britannique du brevet des collèges.

La commission d’examen a reconnu une “erreur d’impression” et confirmé que les sujets envoyés aux établissements scolaires comportaient les bonnes réponses au verso.

“Tous les sujets d’examen incluent une mention sur les droits d’auteur au dos de la page”, a expliqué un porte-parole. “Celui-ci comportait plus de détails qu’il n’est d’usage pour une épreuve de musique.”

Selon la commission, qui émane notamment des universités d’Oxford et de Cambridge, seules 5% des notes ont pu être biaisées par cette erreur. Les élèves n’auront pas à repasser l’épreuve étant donné que la plupart d’entre eux n’ont, semble-t-il, pas réalisé la chance qu’ils avaient. Il n’y a eu qu’une vingtaine de plaintes de la part de professeurs.

Les wagons du métro de New York utilisé comme corail artificiel en mer

Samedi, mai 17th, 2008

Après quatre décennies à transporter des millions de voyageurs, 44 wagons du métro de New York sont à présent destinés à devenir le refuge de millions de poissons.

Ces wagons, usés jusqu’à la corde, ont été largués vendredi dans l’océan Atlantique, à une trentaine de kilomètres au large des côtes du Maryland, afin de créer un récif artificiel à même d’attirer des poissons pour l’industrie très lucrative de la pêche sportive.

“Ces récifs offrent un habitat de qualité pour la vie marine au large de nos côtes qui bénéficieront non seulement à l’environnement mais aussi aux affaires locales”, a déclaré le maire d’Ocean City, Rick Meehan.

Les wagons d’aciers, allégés de leurs roues, vitres et portes, ont été déposées à l’aide d’une grue à 30 mètres de profondeur.

Ces 44 wagons, datant de 1964, font partie des 1.662 voitures du métro qui ont été retirées de la circulation par l’Autorité des transports métropolitains (MTA) de New York et qui seront utilisées par plusieurs Etats de la côte Est américaine pour créer des récifs artificiels et aider l’industrie de la pêche.

Le Maryland prévoit de créer quatre autre récifs à base de wagons de métro et, depuis 2001, d’autres ont déjà vu le jour dans les eaux du Delaware ou du New Jersey.

PROTECTION CONTRE LES PRÉDATEURS

D’après Jeff Tinsman, coordinateur de l’opération dans le Delaware, le récif de 600 wagons créé dans les eaux de son Etat a permis de multiplier par 400 la population de poissons, tout en faisant passer de 300 à 13.000 le nombre de sorties de pêche à la ligne.

Les récifs artificiels, dans des fonds marins essentiellement constitués de sable, attirent les poissons car ils les protègent des prédateurs tout en étant rapidement colonisés par les moules, les crevettes ou les crabes dont ils se nourrissent.

Les responsables du Maryland espèrent que ce nouveau récif attirera des espèces côtières comme le bar noir ou le tautogue qui, à leur tour, appâteront des espèces migratoires comme des makaires, des thons ou des dauphins. Puis, à terme, des pêcheurs occasionnels, qui contribuent à hauteur d’un milliard de dollars par an à l’économie du Maryland.

Tous les éléments éventuellement polluants comme les circuits intégrés ou les lubrifiants ont été soigneusement supprimés par la MTA pour un coût de 8.000 dollars par wagon.

Dans leur lieu de repos final, où ils resteront environ 40 ans, les wagons trouvent donc une deuxième vie aux vertus environnementales précieuses.

“Difficile de croire qu’ils étaient encore en service il y a à peine 10 jours”, s’étonne Martin Gary, un biologiste du Maryland.

Des plants de pavot se retrouve dans un festival de fleur au Japon

Jeudi, mai 15th, 2008

Une municipalité japonaise hôte d’un festival d’horticulture a été contrainte de détruire des milliers de fleurs, un policier s’étant aperçu qu’il s’agissait de plants de pavot.

Une centaine d’employés municipaux de Shimotsuma (nord de Tokyo) ont été mobilisés pour arracher et brûler un champ d’un hectare recouvert de pavots couleur lilas, a-t-on appris mercredi auprès d’une responsable de la ville.

Tout semblait pourtant prêt pour la tenue du festival annuel d’horticulture de la ville fin mai, jusqu’à ce qu’un policier soit troublé par la ressemblance de certaines fleurs avec le pavot interdit au Japon, a-t-elle précisé.

“On avait bien vu quelques-unes de ces fleurs ces dernières années, mais personne ne s’était rendu compte qu’il s’agissait d’une variété interdite… Nous sommes très surpris!”, a-t-elle assuré.

Les graines des fleurs présentées au festival sont importées de l’étranger et la ville va chercher à comprendre comment des graines de pavot ont pu s’imiscer dans le stock, a précisé la responsable.

Le latex de la fleur de pavot peut être utilisé pour fabriquer de l’opium, une drogue interdite par la convention unique de l’ONU sur les stupéfiants.

Dark Vador Condamné pour l’agression de deux chevaliers Jedi

Jeudi, mai 15th, 2008

Un Britannique qui s’était déguisé en Dark Vador, personnage incarnant les forces du mal dans la saga de la “Guerre des Etoiles”, et avait agressé deux cousins costumés en chevaliers “jedi”, a été condamné mardi au Pays de Galles à deux mois de prison avec sursis.

Arwel Wynne Hughes, 27 ans, a été condamné par un tribunal de Holyhead (nord-ouest du Pays de Galles) pour avoir attaqué le 25 mars dernier Barney et Michael Jones, deux cousins qui ont fondé l’an dernier la première “église jedi” britannique.

Vêtu de sacs poubelle en plastique et d’une cape noire et armé d’une béquille en métal, M. Hughes avait bondi par dessus une palissade et pénétré dans un jardin où les deux cousins filmaient un documentaire sur leur église.

Déguisés en chevaliers “jedi” (qui se prononce “djédaille”), des chevaliers oeuvrant pour la paix imaginés par George Lucas pour la saga cinématographique de la “Guerre des Etoiles”, les deux cousins jouaient avec des sabres laser.

Arwel Hughes avait mené la charge en criant “Dark Vador”, frappant Barney Jones sur la tête avec la béquille et donnant des coups de poings à son cousin. Ivre au moment de l’incident, il avait auparavant été condamné à plusieurs reprises pour des agressions.

Soulignant l’aspect “prémédité” de l’agression, le juge Andrew Shaw a fait remarquer à M. Hughes qu’il avait “toutes les chances d’être arrêté” car “une équipe de tournage était présente et vous avez été filmé –il était inévitable que vous alliez être arrêté et condamné pour ce que vous avez fait”.

L’apprenti Dark Vador, qui n’a aucun souvenir de l’incident selon son avocate, avait plaidé coupable. Il a été condamné à verser une faible indemnisation aux deux “jedi” et à deux mois de prison avec sursis accompagné d’une mise à l’épreuve d’un an.

Un Australien survit en mettant le doigt dans l’oeil d’un requin blanc

Lundi, mai 12th, 2008

Un Australien a survécu à une attaque de requin blanc en lui mettant un doigt dans l’oeil alors que l’animal le traînait dans l’eau après lui avoir arraché une partie de la jambe gauche.

Jason Cull était en train de nager près d’une plage de la côte sud-ouest de l’Australie quand le requin, long de quatre mètres, s’est attaqué à lui.

“D’abord, j’ai cru que c’était un dauphin”, a expliqué Cull au journal The Australian, qui publie ses propos lundi. “Je me souviens juste d’avoir été traîné en arrière. J’ai essayé de trouver ses branchies mais j’ai trouvé son oeil et j’ai mis mon doigt dedans. C’est alors qu’il a lâché prise.”

Le requin a arraché deux morceaux de sa jambe, dont la moitié de son mollet, et l’a blessé au genou et à la cuisse. Un secouriste l’a entendu crier et s’est précipité dans l’eau pour le récupérer.

Un adolescent australien a été tué en avril par un requin en avril, en faisant du surf. Les requins sont protégés en Australie. Les attaques contre l’homme sont assez rares relativement à l’étendue des côtes australiennes.

Environ 42% des attaques concernent des surfeurs ou des véliplanchistes, selon International Shark Attack File, une organisation basée aux Etats-Unis qui répertorie les attaques de ce genre.

L’Australie a enregistré 12 attaques de requins en 2007, dont aucune ne fut mortelle, à comparer avec 71 attaques dans le monde la même année.

Prier pour faire baisser les prix de l’essence

Mercredi, mai 7th, 2008

A une station d’essence Shell de Washington, une demi-douzaine de fidèles, les mains jointes et la tête courbée, prient avec ferveur pour que le prix de l’essence redescende.

“La semaine dernière à cette station, le gallon (3,78 litres) d’essence était à 3,51 dollars. Maintenant il est pratiquement à 3,60 dollars, cela fait 9 cents de plus en une semaine”, s’exclame Rocky Twyman, qui a fondé la semaine dernière le groupe “la Prière à la pompe” pour implorer le ciel de faire baisser les prix.

“Seigneur tout puissant, viens à nous et donne-nous de la force pour que nous fassions baisser ces prix de l’essence trop chers”, déclame M. Twyman, suivi par de fervents “amen” de ses acolytes.

“Mon Dieu, les prix ont monté à cette pompe depuis la semaine dernière. Nous savons que tu es capable, que tu as tous les pouvoirs du monde”, continue-t-il avant que ses compagnons — une ancienne Miss Washington, un petit entrepreneur, et deux bénévoles à la soupe populaire locale — entonnent un chant: “Nous aurons une baisse de l’essence, nous aurons une baisse de l’essence !”.

“La prière est la réponse à tous les problèmes. Nous appelons Dieu pour qu’il intervienne dans la vie de ces gens égoïstes et avides qui font monter les prix”, explique-t-il.

Selon lui, avec la hausse des prix de l’énergie, “il y en a qui font beaucoup d’argent et c’est très, très mal”.

Le week-end dernier, Rocky Twyman était à la tête d’un groupe de 200 personnes en prière devant des pompes à essence de San Francisco où le gallon atteint presque 4 dollars.

Pour Judy Dugan, de l’organisation de consommateur Consumer Watchdog, certains Américains en viennent à invoquer Dieu parce que le gouvernement ne semble pas se préoccuper de la flambée des prix: “C’est ce que vous finissez par faire quand vous n’avez personne à vos côtés et les consommateurs n’ont pas le gouvernement américain à leur côté, pour sûr”.

Lors d’une audition jeudi au Congrès, élus et experts ont dépeint un sombre tableau des conséquences de la hausse des prix de l’essence et de l’alimentation, la plus forte depuis 17 ans.

Les Américains sont contraints d’adopter “un régime de récession”, a déclaré la parlementaire Carolyn Maloney, soulignant que les ménages modestes remplaçaient désormais viande, poisson et légumes par des pâtes et des conserves.

Marcia Frazier-Foster a rejoint le groupe de prières parce que chaque jour elle fait un trajet de 53 km pour aller travailler: “Le coût de la nourriture a tellement augmenté. Ce qu’on nous donne à la banque alimentaire diminue. Le prix de l’essence a flambé et je dois dépenser plus pour mon trajet”.

“Et pourtant, personne dans les hautes sphères n’est vraiment préoccupé par la hausse des prix de l’essence. Le président Bush ne croit même pas que nous soyons en récession”, se plaint-elle avant de répéter les prières du guide: “ces prix vont tomber de la même manière que les murs de Jéricho sont tombés dans la Bible”.

Un clavier d’ordinateur peut être plus sale que des toilettes !

Mardi, mai 6th, 2008

Les claviers d’ordinateurs peuvent abriter plus de bactéries dangereuses pour la santé que la moyenne dessièges de toilettes, selon une enquête scientifique britannique publiée jeudi.

Le magazine de consommation «Which? Computing» a demandé à un biologiste d’examiner au microscope plus de 30 claviers dans un bureau londonien représentatif et «a trouvé que certains abritaient des bactéries qui présentaient un risque élevé de rendre malade leur utilisateur», explique-t-il sur son site internet.

Sur cet échantillon, quatre claviers étaient dangereux pour la santé et le biologiste est allé jusqu’à demander le retrait immédiat de l’un d’eux qui était «cinq fois plus sale qu’un siège de toilettes» analysé pour fournir une comparaison.

Le clavier le plus sale dépassait de 150 fois la limite pour le nombre de bactéries néfastes.

Les bactéries trouvées sur ces claviers pouvaient notamment causer des symptômes d’intoxication alimentaire, a indiqué le biologiste.

«La principale cause de l’infection d’un clavier est le fait de déjeuner à son bureau, puisque les restes alimentaires sont propices au développement de millions de bactéries. Une mauvaise hygiène personnelle, comme de ne pas se laver les mains après être allé aux toilettes peut aussi être en cause», relève le magazine.

Une personne sur dix avoue ne jamais nettoyer son clavier et 20% ne jamais nettoyer sa souris, selon un sondage par internet réalisé par Which? Computing auprès de plus de 4000 personnes.

Plus de la moitié du panel a reconnu nettoyer son clavier moins d’une fois par mois.

«La plupart des gens ne pensent pas à la saleté qui s’accumule sur leur PC, mais si vous ne nettoyez pas votre ordinateur, cela revient à manger votre repas sur des toilettes», avertit Sarah Kidner, rédactrice en chef de Which? Computing qui conseille à ses lecteurs de faire un ménage de printemps.

Désolé Ronaldo, les prostituées étaient des travestis

Vendredi, mai 2nd, 2008

Une longue nuit de fête à Rio a tourné au cauchemar pour l’attaquant brésilien vedette de l’AC Milan, Ronaldo, quand les prostituées dont il avait loué les services se sont avérées être des travestis voulant, selon lui, le faire chanter.

Une vidéo filmée par un travesti et le montrant, apparemment dans le garage d’un motel, faisait déjà le tour du monde sur le très populaire site You Tube.

Ronaldo, 31 ans, qui avait assisté dimanche soir à la victoire de son club de coeur, le Flamengo, en finale du championnat de Rio, au stade Maracana, avait décidé de prolonger sa soirée après avoir déposé sa petite amie chez elle.

Mais l’aventure de Ronaldo “Fenomeno” (Phénomène) s’est terminée lundi à l’aube au poste de police d’un quartier chic de la zone ouest de Rio tandis que la presse populaire titrait ironiquement mardi: “Scandale Phénoménal”.

Le commissaire Carlos Augusto Nogueira, en charge de l’enquête, a déclaré que Ronaldo, en vacances au Brésil après avoir été opéré en février du genou gauche, a accusé d’extorsion l’un des travestis qui lui aurait demandé près de 30.000 dollars “pour éviter le scandale”.

Décidé à “s’amuser” dimanche soir, selon lui, l’ancien double Ballon d’or brésilien (1997, 2002) a fait monter dans sa voiture une prostituée pour aller dans un motel et celle-ci lui a suggéré d’en appeler deux autres pour 300 dollars chacune.

Mais il s’est avéré que la prostituée, Andreia Albertine, était en réalité André Luiz Ribeiro Albertino, un travesti de 21 ans, tout comme les deux autres.

Andreia aurait réclamé 30.000 dollars

“J’ai su qu’Andreia était un travesti quand il me l’a dit… C’était très difficile de voir que c’était un travesti”, a affirmé le commissaire Nogueira.

Quand Ronaldo s’est aperçu de son erreur, il aurait menacé de frapper Andreia qui accuse le “phénomène” de lui avoir demandé d’acheter de la drogue, selon des déclarations du travesti à la presse.

Ronaldo “a raconté qu’Andreia a pris les papiers de sa voiture et a exigé 30.000 dollars”, a expliqué le commissaire Nogueira.

Le travesti a aussi pris, avec son téléphone portable, une courte vidéo du footballeur sortant du motel. Sur la vidéo, on voit Ronaldo vêtu du maillot du Flamengo dire “Non!” et mettre sa main devant l’image. “C’est pour prouver que c’était bien toi”, dit une voix non identifiée.

Dans une note diffusée par son service de presse, Ronaldo a dit n’avoir “jamais pris de drogues et être victime d’une tentative d’extorsion”.

“Ronaldo a reconnu les faits, il a dit qu’il voulait s’amuser, ce n’est pas un crime. Payer pour avoir des relations sexuelles n’est pas un crime. Il y a de fortes chances pour que Ronaldo ait été victime d’extorsion”, a affirmé le commissaire.

Il a également trouvé “très étrange” l’attitude d’Andreia qui est sortie du commissariat en courant sans témoigner. En outre, avant même de se rendre à la police, elle avait fait le tour des rédactions pour raconter son histoire.

Ronaldo et les travestis ont été convoqués pour faire une nouvelle déposition la semaine prochaine.

Un inspecteur de police a raconté au quotidien populaire O Dia que Ronaldo aurait “pleuré” en disant que cette affaire pourrait mettre fin à sa carrière”.

Le terme “Lesbienne” revendiqué exclusivement par les habitants de l’île de Lesbos

Vendredi, mai 2nd, 2008

Des habitants de l’île de Lesbos, patrie de la poétesse antique Sappho, ont annoncé mardi qu’ils revendiquaient en justice l’usage exclusif du terme lesbienne, “usurpé” selon eux par les homosexuelles.

Les plaignants, deux habitantes et un militant d’un groupuscule nationaliste païen, Dimitris Lambrou, demandent à la justice d’interdire à l’Union grecque des homosexuels et lesbiennes (Olke) de continuer à porter ce nom.

Selon M. Lambrou, l’affaire doit être jugée début juin à Athènes.

Dans un texte intitulé “Du malheur d’être Lesbien(ne)”, M. Lambrou juge sur son site que les habitants de l’île sont victimes d’un “viol psychique et moral” du fait de la “confiscation” par les homosexuelles d’un qualificatif au départ géographique.

“Cette affaire est totalement ridicule. Cela dit si nous sommes convoqués par la justice nous nous ferons entendre”, a commenté l’une des responsables de l’Olke, Evangélia Vlami.

Située au nord-est de l’Egée, la patrie de Sappho, figure tutélaire de l’homosexualité féminine, est souvent appelée en Grèce du nom de Mytilène.

L’île abrite notamment la petite station balnéaire d’Eressos, haut lieu du tourisme lesbien international, qui ne jouit toutefois pas de la notoriété de l’île de Mykonos, grande destination gay du pays.

Se marier à Disney Land, la nouvelle formule Américaine

Vendredi, mai 2nd, 2008

Aux Etats-Unis, les mariages clés en main font de plus en plus recette. Parmi les attractions en vogue, se faire passer la bague au doigt en robe de princesse au milieu d’un conte de fée est devenu très populaire.

Sur les quelque 2,2 millions d’unions qui se nouent chaque année aux Etats-Unis, 16% des couples ne se marient plus dans leur région mais choisissent une destination de mariage en confiant l’organisation de l’événement à un professionnel.

C’est quatre fois plus qu’il y a dix ans, résume le magazine de mariages Brides Magazine.

“Disney est une destination très populaire pour se marier mais d’autres sont aussi très actifs dans ce domaine: les Caraïbes font beaucoup d’efforts, Hawaï et aussi bien sûr Las Vegas avec ses nombreux hôtels à thème”, explique Millie Martini-Bratten, rédactrice en chef de Brides Magazine.

La chaîne d’hôtels jamaïcaine Sandals s’est ainsi fait une spécialité de la célébration de mariages et des voyages de noces. Quelque 40% du chiffre d’affaires de la douzaine d’hôtels “tout compris” de Sandals se font autour du mariage, indique sa porte-parole, Caitlin Austin.

Las Vegas, traditionnelle destination pour un mariage rapide 24 heures sur 24, a célébré 33.968 unions en 2007, selon The Wedding Report.

Les parcs d’attraction Disney attirent chaque année 2.000 couples qui veulent se dire “oui” pour la vie, à l’instar de Lauren Cappel, une jeune new-yorkaise qui, à Disney World en Floride, réalise son rêve de petite fille.

“Tout le monde est heureux. On est relax, en vacances. On passe un moment merveilleux”, affirme la jeune femme, le sourire ébahi dans sa robe de bal de Cendrillon, made in Disney.

Son mari, Dermot Murphy, un Irlandais, ignorait tout de ce type de mariage et s’est plié au rêve de sa future femme: “Lauren est folle de l’univers de Disney. C’est elle qui a pris la décision. Ils organisent tout. Tout s’est passé sans effort”.

Selon une étude de The Knot, firme spécialisée dans le marché du mariage aux Etats-Unis, les Américains dépensent en moyenne 27.882 dollars pour leur mariage, sans compter la lune de miel, et invitent 153 personnes à la réception. La liste moyenne des invités tombe à 47 lorsqu’il s’agit d’un mariage célébré loin de chez soi.

Depuis 1991, quelque 30.000 couples, soit une moyenne de cinq par jour, se sont mariés chez Disney. Parmi eux, de nombreux étrangers, notamment Britanniques et Asiatiques, attirés ces dernières années par un dollar faible et des Mickey pour invités, indique Korri McFann, organisatrice de mariages depuis 12 ans pour cette entreprise.

Une cérémonie dans un hôtel des fameux parcs d’attraction ou dans le parc lui-même après la fermeture coûte entre 4.000 dollars et 400.000 dollars. Pour ce prix d’entrée, pas de grande salle de bal ni de chambre conjugale, mais un gâteau de mariage, un toast au champagne, un violoniste, une limousine et 20 invités, pas plus.

“Un mariage moyen à Disney comprend en fait une centaine d’invités. Pour cela, il faut compter, avec la nourriture et les divertissements, un budget de 30.000 dollars”, précise Korri McFann.

La cérémonie est très rapide et le couple a 48 heures pour faire valider auprès des autorités le certificat remis par Disney.

L’entreprise a même conçu une ligne de robes de mariées, évidemment inspirées des plus célèbres contes de fée, Cendrillon, la Belle au Bois dormant ou Blanche Neige.

Et le nouveau couple peut quitter la chapelle en carosse de Cendrillon tiré par six poneys blancs, un extra qui coûte 2.700 dollars. Quand il ne choisit pas de se passer la bague au doigt dans la “Tour de la terreur”, une attraction qui imite la chute d’un ascenseur du haut d’une tour de 13 étages…